• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Philippe Poutou : les raisons d’un échec

Philippe Poutou : les raisons d’un échec

Après la déroute (1,1%) de Philippe Poutou, candidat du NPA, au premier tour des élections présidentielles 2017, David L'Epée analyse les causes de cet échec, tant en ce qui concerne le programme que les méthodes de communication utilisées durant la campagne. Petite promenade pédagogique dans le monde merveilleux du trotskisme, entre clips de propagande, grands auteurs et sitcoms.

 

 

Tags : Politique Philosophie Communication Philippe Poutou


Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Sylvain Sylvain 18 mai 16:54

    1,1 % quant on voit le courant d’idée qu’il représente et le charisme et les compétences de monsieur Poutou c’est une réussite franchement. 


    De loin le pire des 11 candidats.

    • vote
      Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 18 mai 17:53

      Pourquoi perdre vainement son temps pour expliquer un épiphénomène à la limite (non carrément dedans) du candidat clown ?

      .
      Après la sociologie du dragueur, la sociologie du branleur, mais justement, tout le monde s’en branle de Poutou.


      • 1 vote
        Qiroreur Qiroreur 19 mai 02:49

        Vidéo mal titrée qui va éloigner ceux qui jugent les livres à leurs couvertures... Dommage car de livres il est question ici.


        Poutou n’est ici qu’un prétexte pour une réflexion plus profonde sur le socialisme au travers son absence totale dans le programme du NPA qui en réalité est profondément libéral. Dans la conception de cette extrême-gauche sociétale l’homme est réduit à un individu jouisseur dont les droits individuels doivent être sans limites : liberté totale de circulation et d’installation, de mœurs, de choisir son sexe, de se droguer, de s’auto-éduquer, de pouvoir décider sans filtre de la vie et de la mort... évidemment ces imbéciles (car je crois qu’on est pas en présence d’idiots utiles mais d’idiots tout court) ne comprennent même pas que cet absolutisme du droit sans devoirs ouvre les portes à toutes les déviances et à tous les totalitarismes. 
        Déviances, parce que s’il n’y a plus de normes, tout ce vaut et il devient ainsi acceptable d’envisager un mariage avec son fils ou son chat (bah oui, un mariage d’amour comme un autre... mais qui êtes-vous pour juger l’amour des autres ?). Totalitarisme car le droit avec devoirs n’existant plus, l’islamiste radical (pléonasme) peut exiger son droit de bâcher sa propriété (sa femme, ses filles), exprimer publiquement son intolérance qui conduira inexorablement à la pendaison aux réverbères de ceux qui ne partagent pas leur conception, et les premiers seront ceux perçus à juste titre comme des traitres (comprendre les poutous et cie). 

        Ces gens sont des malades mentaux, d’authentiques sociaux-traitres et leur haine d’eux-mêmes les conduit irrémédiablement au suicide, un suicide français comme dirait l’autre.

        Petite critique : vous commettez la même erreur habituelle qui est d’assimiler le trotskisme au seul NPA, oubliant au passage que LO a une vision bien plus sérieuse des rapports de forces au sein de la société qu’un Poutou facile à ridiculiser tellement il est ridicule. Évidemment ils partagent le sans-frontiérismes, cette naïveté consternante sur les effets de l’immigration de masse, cette vision d’une gauche sociétale, mais l’idée centrale est la lutte dans les usines et partout où cela est possible pour déposséder les possédants et imposer la classe ouvrière comme la nouvelle classe dominante. D’ailleurs vous ne pourriez pas faire la même vidéo à partir du programme et des interventions d’Arthaud. 

        • 2 votes
          Soi même 19 mai 04:23

          Il faudrait pas trop prendre les prolétaires pour des près-historique politique notre cher poutou veut faire du neuf avec du vermoulue idéologique.


          • vote
            hase hase 19 mai 22:59

            Excellent !
            Quand quelqu’un fait le travail à notre place et qu’on n’a plus qu’à écouter, il ne nous reste qu’à dire, merci !


            • vote
              Mick Bosquet Mick Bosquet 20 mai 09:53

              @hase

              moi aussi je dis merci pour ce travail sérieux.

              j’avais apprécié les farces de Poutou au début. Cependant lorsque j’ai visualisé la séquence du marché, j’avais ressenti une gêne. Cette vidéo explique bien pourquoi.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès