• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

maQiavel

maQiavel


Noam Chomsky 
 "Si l’on ne croit pas à la liberté d’expression pour les gens qu’on méprise, on n’y croit pas du tout."
Rosa Luxembourg
« La liberté, c’est toujours la liberté de celui qui pense autrement. »
 
Takayuki yamaguchi
« La voie du guerrier est celle de l’acharnement.
Ces mots tirés du « Hagakure », nous indiquent que le principe fondateur du bushido consiste à se jeter à corps perdu dans le combat, avec rage et détermination. Un homme qui aurait complètement fait sien cet aphorisme peut ainsi, même seul, en vaincre dix autres.
« Succomber à cette seule logique revient à être dépassé par le bushido. Le Samouraï valeureux ne pense pas en terme de victoire ou de défaite, il combat fanatiquement jusqu’ à la mort ».
Si l’on suit la seule logique, dans un combat ordinaire, se trouve face à un adversaire plus fort que soit signifie automatiquement la défaite. Pourtant le Hagakure nous indique ici le fait suivant : ceux qui pensent suivant cette logique passent à coté de l’essence du combat.
Si l’on cherche à peser le pour et le contre d’un combat avant même de le commencer, et que cela nous mène à y procéder sans conviction, c’est que l’on n’est pas un combattant, mais un pleutre.
Dans la pratique, les situations où l’on a affaire à des adversaires plus forts que soi, ou à des adversaires en surnombres, sont largement majoritaires. Or, c’est justement cela, être un vrai guerrier : sortir victorieux de ces combats difficiles.
« Aux raisonnables point d’exploit »
 

Ce n’est qu’en s’acharnant de façon irrationnelle que l’on peut transformer l’issu d’un combat à priori perdu d’avance. Que l’on soit un homme blessé, dans la savane, qui n’a d’autre choix que celui de faire face à une horde de lions, ou un simple homme du commun, ayant décidé d’affronter dans son domaine une personne naturellement douée, il ne fait aucun doute que ce précepte trouve son écho dans nos actions.
 

Car c’est justement cet acharnement qui constitue le dernier rempart derrière lequel la vie elle-même peut s’abriter. "
 
 



Tableau de bord

  • Premier article le 21/12/2011
  • Modérateur depuis le 24/01/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 281 21537 18719
1 mois 1 162 51
5 jours 0 15 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1448 1333 115
1 mois 41 37 4
5 jours 11 11 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires




  • vote
    maQiavel maQiavel 23 août 20:26

    @mmbbb
    Ce n’est certainement pas moi qui irait défendre les journaleux , je les critique suffisamment ici. 

    Je dis simplement ce que je vois dans cette courte séquence. Le fait que les journaleux soient des tetes à claques ne fait dans mon esprit aucun doute mais je trouve qu’ Alain Marsaud s’est comporté comme une fillette fragile dans cette séquence vidéo. 

    Il commence par se la jouer John Wayne du style " moi je suis un cow boy qui ne fait pas dans la langue de bois et le politiquement correct " et finit par s’enfuir comme une petite fille apeurée dès que l’autre invité lui a répondu un peu virilement. 

    Je dis ce que je vois. Il dit qu’on a pas osé nommé l’ennemi et dire que c’est l’islam intégriste qui motivait ces attaques et en face , l’autre invité lui a répondu promptement qu’il racontait n’importe quoi et que tout le monde dit que ce sont des attentats islamistes. Il fallait répondre à ça. Pourquoi s’enfuit la queue entre les jambes comme ça ? Ça donne l’impression que c’est son interlocuteur qui avait raison. Vraiment , ce n’est pas pour lui cracher dessus , je ne connais pas ce monsieur et il est sans doute sympathique mais encore une fois , je dis ce que je vois ... 



  • vote
    maQiavel maQiavel 23 août 16:31

    @pegase
    Pourquoi cet émoticône à la fin ?



  • 4 votes
    maQiavel maQiavel 23 août 16:23

    Sur cette séquence, il me parait plutôt fragile le Alain Marsaud : il a parlé , l’autre invité lui a répondu et tout ce qu’il trouve à faire, c’est s’enfuir en pleurnichant sur la façon dont il est traité ? Cette séquence me donne plutôt l’impression que ses accusations ont été balayées et qu’il ne savait plus trop quoi répondre …



  • vote
    maQiavel maQiavel 23 août 15:34

    @pegase

    -Alors qu’ils ne sont même pas foutu de contrôler les frontière. La question qu’il faudrait se poser c’est : le veulent ils vraiment ? 

     

    ------> A vrai dire, je m’en fiche un peu, les classes dirigeantes servent leurs intérêts ( ce qui est normal) et ce ne sont pas leurs enfants qui risquent de se faire dégommer dans des attentats. Ce qui est plus problématique, c’est que des gens soutiennent leurs politiques …

    J’ai mille fois plus de considération pour le cynique qui sait garantir ses intérêts même au prix de cruautés que pour l’idiot du village qui fait confiance à ceux qui la lui mettent bien profond et qui s’abstient de réfléchir …



  • 1 vote
    maQiavel maQiavel 23 août 15:19

    Une arme de ré-information massive ce garçon. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)