• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Entretien avec Hergé (1979)

Entretien avec Hergé (1979)

A réécouter ou découvrir, cet "entretien enregistré en 1979 du célèbre dessinateur Hergé avec Michèle Cédric sur la RTB, 1ère diffusion sur France Culture le 21/07/1993 dans le cadre de la CRPLF (Communauté des Radios Publiques de Langue Française).

....................................................................................

A l’occasion du 10ème anniversaire de la mort d’Hergé, France Culture diffusait le 21 juillet 1993 une émission de la RTB , la Radio Belge, enregistrée le 9 janvier 1979. Dans cet entretien accordé à Michèle Cédric, Hergé revenait sur la création des personnages de Tintin et Milou, en 1929, pour le supplément jeunesse du journal "Le vingtième siècle" :

"Sans réfléchir, j'ai fait un rond, j’ai mis un petit accent pour la petite mèche, comme cela j’avais des chances de le réussir et qu’on le reconnaisse à chaque dessin [...] cela s’est fait très légèrement, sans penser du tout à ce qui pourrait suivre."

Sur le contexte de l'écriture de Tintin au Congo et de Tintin au pays des Soviets, il expliquait :

"J’ai fait Tintin au Congo sans grand enthousiasme. Mais tout a évolué et changé, moi aussi j’ai changé. Tintin reporter est un miroir, d’ailleurs tout journaliste est une espèce de miroir qui reflète les événements qu’il va regarder. Tintin a été le miroir de ce que la plupart des gens pensaient du temps de la Russie Bolchevique. Quant à l’idée colonialiste, pratiquement tout le monde a été colonialiste. Tintin n’était pas raciste mais il était colonialiste comme tout le monde l’était à l’époque."

Il raconte que le grand tournant a été l'écriture du Lotus Bleu. Il a commencé à se documenter et il a pris ses histoires moins à la légère. Pour cet album, il rencontre le jeune chinois Zhang qui le renseigne sur la civilisation et la culture chinoise, "Zhang est devenu un ami et un maître à penser car il m'avait fait comprendre qu'il n'y avait pas que la civilisation occidentale" explique-t-il.

Sur des suites possibles de son œuvre il explique que si il n’avait plus d’idées, il arrêterait, en effet :

"Quel que soit le talent de mes collaborateurs, et Dieu sait si ils en ont, [...] je crois que les personnages, le petit Tintin et tous ceux qui évoluent autour de lui, ça vient de moi, ce sont mes tripes. Comme disait Flaubert Madame Bovary c’est moi. [...] En dessinant je me suis découvert moi-même."


- Production : Michèle Cédric

- Communauté des Radios Publiques de Langue Française : RTB, Rencontre avec Hergé

- Enregistrement le 9 janvier 1979

- 1ère diffusion sur France Culture : 21/07/1993

- Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France

Intervenant : Hergé (Georges Remi) Auteur de bande-dessinée (1907-1983), créateur de Tintin"

 

 

Source : La Lucarne et la Nuit, excellente chaîne YT

 

Tags : Art Culture Bande dessinée Belgique



Réagissez à l'article

6 réactions à cet article


  • 3 votes
    Hieronymus Hieronymus 9 août 16:31

    Dans cet interview, Hergé donne l’impression de quelqu’un assez ordinaire, limite terne et ennuyeux, un ton de voix un brin pédant, de celui qui s’écoute parler ..
     smiley
    c’est contrariant, vu le génie des albums, on attendait au contraire quelqu’un qui aurait des choses exceptionnelles à dire, une personnalité profonde et tourmentée, avec un discours qui "arrache" des certitudes .. on se retrouve à notre grande frustation face à un individu plutôt falot, voire fade, moyennement sympathique en vérité ..


    • 2 votes
      Zatara Zatara 9 août 16:37

      @Hieronymus
      on peut aussi y voir de la pudeur, ou même de l’humilité.... et puis, vu la date de l’interview, je dirais que ce ton et cette expression sont aussi à remettre dans le contexte de l’époque.... ahurissant la différence quand on regarde les micros trottoirs d’il y a 40/ 50 ans (ina.fr) avec aujourd’hui sur le plan de l’expression.....


    • vote
      Zatara Zatara 9 août 16:40

      @Hieronymus
      en tous cas, absolument rien sur le travail ésotérique du gugusse en question.... vol 714 pour Sydney, entre autre, en est bourré.....


    • 2 votes
      Qiroreur Qiroreur 9 août 16:42

      @Hieronymus
      "une personnalité profonde et tourmentée, avec un discours qui "arrache" des certitudes .."

      Pourquoi un auteur devrait nécessairement être un être tourmenté ?

      Ce que je trouve critiquable ici c’est plutôt la médiocrité des questions. Hergé et son personnage phare ont traversé le 20ième siècle et l’on observe cette évolution dans les albums mêmes (mais pas complètement non plus, par moment il retombe dans les clichés). Le Tintin colonialiste du Congo laisse place à l’inverse à une critique des préjugés occidentaux sur les chinois (le chinois cruel, fourbe, qui porte nécessairement une natte, etc.). Il eut été intéressant que la personne menant l’interview développât cet aspect de l’évolution de l’auteur, mais le pb est qu’elle peine à s’extraire de son admiration pour celui-ci. Les questions d’un fan à son idole sont rarement d’un grand intérêt...


    • vote
      Zatara Zatara 9 août 16:43

      @Qiroreur
      Ce que je trouve critiquable ici c’est plutôt la médiocrité des questions.

      c’est exactement ce que je me suis dit en l’écoutant....


    • 1 vote
      Qiroreur Qiroreur 9 août 16:48

      @Zatara
      Ceci dit, c’est aussi le style de l’époque comme tu le disais d’Hergé lui-même. On ne rentrait pas dans la lard des gens qu’on invitait. Les interview étaient consensuelles, grand public. Un Marc-Olivier Fogiel se serait pris des claques (de vraies) par un invité et les lecteurs/auditeurs/téléspectateurs auraient massivement protesté contre ce petit con et demandé son renvoi immédiat. 

    

    Ajouter une réaction

    Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

    Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


    FAIRE UN DON







Palmarès