• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Présidentielles 2017 au "QG Décolonial" : paroles de militants des (...)

Les Présidentielles 2017 au "QG Décolonial" : paroles de militants des quartiers populaires et d’invités

 

 

 Paroles engagées de militants chevronnés, paroles "amateur", paroles sacrées, paroles profanes, paroles d'universitaires, paroles d'autodidactes, paroles d'une parole propre, en son nom ou bien au nom de tous les autres, paroles de professionnels de la parole...

 

Paroles de Français - ou de résidents - originaires d'Afrique noire et du Maghreb...

 

 

 Parole stigmatisante, parole en forme de "procès" aussi, parole re-fermée sur elle-même, en boucle... contre un pays d'accueil, d'adoption ou de naissance... on ne manquera pas de noter à propos de cette parole, ceci : pas un mot pour la France, pas un mot en faveur de la France de la part des intervenants de ces quartiers populaires.

 

 Nul doute : il faudra bien y revenir à cette parole, c'est sûr ! Y revenir et y réfléchir dans le but d'y trouver des pistes de compréhension multiples ; de les identifier, de les explorer toutes ces pistes, toutes ces voies, autant que faire se peut.

 

Parole apprise, parole auto-réalisatrice, parole induite, parole vécue, parole par procuration, parole automatique comme l'écriture du même nom, parole incantatoire, parole auto-révélatrice, parole exorciste... d'une grande complexité la nature et les ressorts de cette parole qui ouvre un nombre conséquent de portes d'accès à un vécu et à une réalité composites ; complexité labyrinthique aux oreilles de celui qui n'a jamais connu le racisme, la discrimination raciale, la "gestion" sociale et psychique d'une appartenance multiculturelle, l'enfermement rhétorique ou une hyper-sensibilité à propos de sa condition d'être au monde.

 

 Car enfin : qui parle à qui ? Et puis : qui écoute qui ? Et puis aussi : d'où parle celui qui parle ? Quel vécu vraiment vécu a inspiré cette parole ? Quel réel vraiment réel ? Quelles cohérences trouver dans le vécu et la dénonciation de ce même vécu ? Quelles incohérences y déceler ? Quelles retombées cette parole ? Où ça et auprès de qui ? Pour quel écho ? Avec quels résultats ? 

 

Parole pour soi ? Parole pour l'autre ? Parole raisonnée ? Parole irraisonnable ? Parole qui avance ? Parole qui recule ? Parole qui rapproche ? Parole qui éloigne ? Parole qui vous sauve ? Ou bien, parole qui vous noie ? 

 

Autant de questions adressées à la fois à celui qui reçoit cette parole - celui et celle auxquels cette parole est destinée - ainsi qu'à celle ou celui qui porte cette parole qui fait sans doute autant de bien qu'elle fait de mal : chez l'auditeur autant que chez la voix émettrice ?

 

  Mais alors, qui nous a piégés tous autant que nous sommes ?

 

***

 

  A l'écoute de toutes ces paroles, surprenant ce refus - cette incapacité sans doute aussi -, d'analyser la nature d'un vote FN ! Incapacité pour les uns, ignorance pour les autres (ignorance de la nécessité de faire cette analyse), et d'autres encore par dogmatisme idéologique (aveuglement plus ou moins "prémédité" de la part d'intervenants universitaires)... avec cette absence d'analyse et de compréhension, c'est là encore une autre-réalité sociale qui est ignorée par ceux qui, comme un fait exprès, dénoncent à juste titre, une autre ignorance : celle d'une France de l'immigration et de la colonisation victime de discriminations et de relégation ; deux réalités donc qui s'ignorent l'une l'autre et qui servent sans l'ombre d'un doute les intérêts (principalement carriéristes faute de pouvoir prétendre au pouvoir, au vrai pouvoir !) de ceux qui occupent l'Elysée et Matignon depuis 30 ans.

 

Comme si les vocables "fasciste" et "raciste" dans le contexte qui est le nôtre aujourd'hui, pouvaient expliquer tout - ou même une partie de ce tout -, il semble que le piège de l'association "SOS racisme" tendu par le PS qui a pour principale caractéristique "l'instrumentalisation du racisme", se soit refermé sur eux tous tel un étau : eux tous ayant intégré le procès en dé-légitimation de l'autre, de son vécu, de sa parole et de ses griefs.

 

Aussi, force est de constater que la réconciliation n'est donc pas pour demain au sein des classes populaires.

 

 Mais alors, comment avons-nous pu nous laisser piéger aussi facilement ?

_________________

 

Pour prolonger, cliquez : Paroles d'honneur

Tags : Politique Présidentielle 2017



Réagissez à l'article

39 réactions à cet article


  • vote
    gregoslurbain gregoslurbain 19 mai 12:51

    " L’usage normatif du multiculturalisme présente un danger à la fois pour les individus, les groupes sociaux et la société dans son entier, car il entretient la confusion entre, d’une part, la poursuite de l’émancipation et du combat pour l’égalité et, de l’autre, la quête d’une reconnaissance identitaire individuelle ou minoritaire. Ce qui favorise et diffuse, en retour, l’insécurité culturelle dans l’ensemble de la société suivant un cercle identitaire vicieux. Faire ainsi passer la reconnaissance identitaire pour une forme de redistribution – faire passer politiquement le besoin de la première pour une nécessité au regard de la seconde – conduit à des conséquences destructrices pour le lien social. On a vu plus haut qu’une telle manipulation du social au nom de l’identitaire pouvait d’ailleurs devenir une stratégie.

    D’abord, cela isole les membres des groupes minoritaires du reste de la population en refermant sur eux le piège identitaire, celui précisément de la discrimination dont ils pensaient pouvoir sortir en mettant en avant le critère au nom duquel ils étaient discriminés. L’exemple des programmes de discrimination positive (affirmative action), notamment, dans les universités américaines montre bien ce genre d’effets pervers pour les étudiants qui en ont bénéficié eux-mêmes. Ils sont en effet souvent considérés, au cours de leur vie professionnelle, comme titulaires de diplômes qu’ils ne méritent pas en raison des conditions dérogatoires d’accès à l’université dont ils ont bénéficié.

    Ensuite, cela renforce l’individualisme et le délitement de la solidarité sur un mode universel dans la société en spécifiant les enjeux par « population-cible » et en individualisant les risques et les protections afférentes. Vouloir à tout prix faire passer pour un combat en faveur de l’égalité des mesures réservées à des personnes ou des populations spécifiques en raison de critères identitaires minoritaires, c’est prendre le risque de mesurer l’ensemble de l’action publique à l’aune de tels critères, et donc de renforcer encore la dérive libérale d’une « société des individus » au détriment, précisément, de l’égalité elle-même.

    Cela impose en effet aux promoteurs des causes « minoritaires » de faire passer à tout prix, y compris de mensonges et de faux-semblants s’il le faut, leur combat pour la reconnaissance d’une identité spécifique pour une lutte sociale qui bénéficie nécessairement à toute la société. Pour ce faire, il est indispensable, par exemple, de présenter les inégalités comme la conséquence des préjugés qui traversent la société plutôt que du système social lui-même, ce qui empêche toute critique sociale de se déployer correctement et, donc, toute remise en cause en profondeur de celui-ci. Il est également indispensable de faire passer les personnes discriminées en raison de leur identité culturelle pour opprimées et dominées afin d’assimiler la lutte pour leur reconnaissance à une lutte pour leur émancipation." (l’Insécurité Culturelle / Laurent Bouvet)


    • vote
      Serge ULESKI Serge ULESKI 19 mai 14:18

      Merci pour votre contribution.

      Je connais bien les arguments développés dans le passage que vous nous proposez.

      Parler négativement de multiculturalisme c’est déjà faire, et c’est encore faire, le procès de ceux qui, discriminés et relégués, souhaitent trouver des solutions pour eux-mêmes en l’absence d’un engagement ferme en leur faveur de la part de la communauté nationale : Etat, partis de gouvernement et électeurs.

      Parlons de "repli et rejet" et traitons bien plutôt la tentation isolationniste dont on pourra distinguer deux sources :

      - "Vous ne voulez pas de nous, eh bien, nous on ne veut pas de vous !" - notons qu’il a bien été question un temps de désir d’intégration - d’être acceptés et de se fondre dans la masse - de ceux qui optent en désespoir de cause, épuisés et désillusionnés, pour l’isolement et le repli qui ne peut être que communautaire puisqu’à l’origine de cette décision, on trouvera une communauté ethnique et historique facilement identifiable victime de cette discrimination, voire du racisme - c’est donc une lapalissade qui n’explique rien et ne rend compte de rien que de parler de repli communautaire.

      - "Vos valeurs occidentales, pour ne rien dire de votre hypocrisie constante à notre égard, nous n’en voulons pas. Nous ne vous demandons rien d’autant plus que nous n’avons pas choisi de naitre en Europe. Simplement : ignorez-nous... nous on s’occupe de nous" - Il n’a jamais été question d’un désir d’intégration, d’un désir d’appartenance à notre communauté nationale majoritairement européenne de culture.

      Quant à la discrimination positive : quiconque est vraiment sérieux, vraiment soucieux de combler le retard accumulé par des populations discriminées, ne peut pas s’y opposer d’autant plus que les bienfaits surpassent de loin les inconvénients pour les intéressés et la société dans son ensemble. Le procès fait à la "discrimination positive" cache le plus souvent une indifférence, voire une complaisance coupable, à propos du sort injuste et cruel des discriminés dans les sociétés occidentales.

       "Pour ce faire, il est indispensable, par exemple, de présenter les inégalités comme la conséquence des préjugés qui traversent la société plutôt que et % système social lui-même, ce qui empêche toute critique sociale de se déployer correctement et, donc, toute remise en cause en profondeur de celui-ci."

      Si on peut être en partie d’accord avec cette précaution prise par l’auteur, il n’en demeure pas moins que la dénonciation des préjugés reste une nécessité absolue car... ce sont majoritairement les classes ouvrières et les employés qui votent FN et la question de l’immigration post-coloniale et des Français qui en sont issus est au cœur de la rhétorique de ce parti : il est donc bien question aussi d’une responsabilité individuelle en tant que citoyen et électeur (accessoirement) et pas simplement "le système social" lui -même ; dénoncer ces préjugés et l’indifférence à leur sujet c’est aussi et c’est encore faire de la critique sociale ; celle du pouvoir des médias dans la propagation de ces préjugés par exemple. 

      S’il peut être encore question d’un "Classes populaires (travailleurs !) unissez-vous !", il serait bon pour commencer qu’on note le fait que le chômage touche parfois jusqu’à 30 à 50% de ces "populations...racées" telles qu’elles se définissent elles-mêmes (terme que j’ai découvert en visionnant les deux vidéos proposées en partage)...

      Dans mon billet de blog, je fais part d’une découverte : comment au fil des ans le divorce s’est accentué pour devenir un véritable gouffre, notamment chez les plus jeunes - jeunes filles en particulier - qui font usage d’une rhétorique sans nuance, verdict sans appel (notez que les interventions des universitaires n’arrangeront rien !)... une virulence qui ferme toutes les portes et qui les condamne à plus de rejet et à plus d’isolement et discrimination.

      Je garde à l’esprit qu’il s’agit làd’intervenants hyper-conscients (j’allais dire... hyper-politisés à tort) socialement des mécanismes de leur exclusion : éducation, emploi, considération, alors même qu’il existe encore, sur un plan individuel, des possibilités de rejoindre la communauté nationale... il est vrai qu’il ne peut s’agir pour l’heure que tenter individuellement sa chance ; il se pourrait donc bien que les sœurs refusent maintenant de s’en sortir sans les frères et les frères sans leurs parents ; ce qui complique singulièrement le problème à résoudre.


    • 2 votes
      Zatara Zatara 19 mai 14:43

      je conseil de voir la première vidéo ne serait ce que pour analyser l’argumentaire anti France. Car on parle bien de "la France" ici, à chaque intervention, pas du gouvernement français, ou des politiques français... c’est juste hallucinant d’entendre que la France serait la Roumanie sans l’Afrique.... De Gaulle comme cible (et oui, on en est encore là....), des perles, des barres de rire, mais surtout comprendre comment l’anti France communautaire pseudo laïque (cachez ces quelques voiles que je ne saurais voir), descendante de l’escroquerie antiraciste du PS, s’organise idéologiquement.... l’OS se met doucement en place en France.


      • 2 votes
        Zatara Zatara 19 mai 15:06

        @Zatara
        à 28:00 : que Nacira Guénif se rassure, TOUT le monde (doué d’un peu de réflexions et d’interet pour la politique) a bien compris qu’El Khomri n’est qu’un prête nom (ou prête visage)..... l’épisode du CDD confirmant, s’il le fallait encore, le catapultage express......


      • 1 vote
        Zatara Zatara 19 mai 15:14

        @Zatara
        à 28:45 : intervenante sur une intervention de MLP juste après les résultats du premier tour : "MLP appelle les français à faire bloque derrière son partie, contre la libre circulation, le terrorisme, autrement dit donc, pour le renforcement du racisme d’état..."

        ah bon..... finalement, c’est peut être ces victimes là qui vont fait perdurer le clivage gauche droite à la papa, l’antiracisme comme ligne dure (ou monopole, ou mono idéologie) d’un néo PS de descendants d’immigrés


      • 2 votes
        Zatara Zatara 19 mai 15:23

        @Zatara
        à 35:15 :

        je vais faire un peu d’auto promo, le parti français et musulman présentera des candidats au législative, notamment dans le 93 et dans le 94, et donc il pourra avoir une nouvelle offre politique (ah c’est vrai qu’avec Macron, il suffit de dire nouveau dorénavant), une offre qui s’adresse au quartier populaire (musulman ou bien ?),une offre qui s’adresse finalement à tous, sans distinction (d’où la précision de français et musulman)....


      • 2 votes
        Zatara Zatara 19 mai 15:29

        @Zatara
        ... juste, est-ce que certains, et notamment l’auteur de la tirade juste au dessus, pourraient imaginer un parti se nommer parti français et catholique ? smiley


      • 2 votes
        Zatara Zatara 19 mai 15:55

        @Zatara
        à 49:00

        Fillon = FN = républicains .....pfouuuuuu

        ...... analyse sur Macron superficiel mais juste cependant....

        à 51:30

        J’ai l’impression qu’en France, tout ce qui nous sépare du FN, ou tout ce qui nous sépare de ce genre d’idéologie, c’est juste le fait pour la France d’assumer son racisme, sa xénophobie... c’est de l’assumer vraiment. Quand je dis l’assumer, c’est...on peut se cacher en France derrière le fait qu’on n’est pas été nazi mais on a été de très fort et de très bon collaborateur, mais c’était pas nous les nazis.

        ...... et là je me pose des questions sur ce qui a permis à cette dame de poser ce fabuleux diagnostique. L’école ? Recherche perso ? le monde associatif ? les amis ? certains chercheurs universitaires ? des "politiques" ?

        On atteint là les bas fonds d’une haine sous-jacente préfabriqué, le tout servi sur une tartine d’innocence qui finit de m’achever.... Diantre, mes pigments de vanilloderme s’en trouvent tout retourner en tant qu’ancien collaborateur...vite une purge à base de jus bio d’ail frais...


      • 2 votes
        Zatara Zatara 19 mai 16:17

        @Zatara
        enfin une intervention intéressante (pas d’accord sur tout mais clairement une réflexion) à 53:30... comme quoi..


      • vote
        Serge ULESKI Serge ULESKI 19 mai 18:08

        @Zatara

        "c’est juste hallucinant d’entendre que la France serait la Roumanie sans l’Afrique.... "

        Vous avez tort : l’argument se tient ; faites un peu d’économie : l’économie de l’aide au développement ; l’économie des matières premières ; l’économie de nos exportations agro-alimentaire...


      • 2 votes
        Zatara Zatara 19 mai 18:38

        @Serge ULESKI
        Vous avez tort : l’argument se tient ; faites un peu d’économie : l’économie de l’aide au développement ; l’économie des matières premières ; l’économie de nos exportations agro-alimentaire...

         smiley il se tient avec quoi ? avec des idéologies creuses, racistes, voir suprématistes... ou des idéologies de repentances masochistes post chrétiennes....

        mais c’est vrai que si personne n’avait rien piqué en Afrique, c’est surement eux qui nous auraient vendu du matériel médical, de la technologie informatique, du transport, des centrales énergétiques, du vin et du fromage.

        faites un peu d’économie : l’économie de l’aide au développement ;

        et bien quoi ? l’aide au développement, c’est dans quel sens ?

        l’économie des matières premières ;

        justement, si il y a une seule chose de vrai, c’est bien les matières premières africaines... ce bois ne se serait jamais vendu en Afrique que je sache, ils ont accépté de le vendre. Et l’appétit sans limite de certains à fait le reste. Maintenant dire que la France et son patrimoine s’est construit uniquement sur ce business là, c’est ne franchement rien connaitre de l’histoire économique de la France

        l’économie de nos exportations agro-alimentaire...

        Et bien quoi ? on exporte en Afrique  ? et la France deviendrait milliardaire avec ces exportations ?


      • 2 votes
        Zatara Zatara 19 mai 18:41

        @Serge ULESKI
        La France n’a pas attendu l’Afrique pour être la première puissance mondiale dans le passé.... un peu de sérieux dans vos remarques serait bienvenue


      • 2 votes
        Zatara Zatara 19 mai 18:47

        @Serge ULESKI
        ce qui a de plus hallucinant, c’est déjà de parler de l’Afrique, comme si la France avait tout piqué sur le continent Africain.... la mère de tous les déboires africain. Toute la détresse (réel ou fantasmé par dépit) est tournée vers la France et ces cons de blancs..... Avec ce genre d’idéologie, on peut arriver à déclencher un génocide dans le temps....


      • 2 votes
        Zatara Zatara 19 mai 19:05

        @Serge ULESKI
        si ces descendants d’immigrés ont quelques choses à faire, c’est déjà de se rendre compte que les chefs d’états de leurs pays d’origines ont participé aux abus. Donc que le premier combat se fait in situ. Ensuite, quelle légitimité peuvent ils bien avoir puisqu’ils vivent en France ? S’ils n’étaient pas hypocrite, ils ne se serviraient pas d’un tel sujet, qui ne les concernent en rien, en définitive, pour faire avancer leurs causes (culturelo-religieuse) en France... Tout cela participe de la masturbation historicienne qui vends un fantasme de demande de compensation, de réparation, et de commémoration dans un monde qui n’a strictement plus rien à voir (ni les acteurs, ni le contexte) avec la réalité actuelle


      • 1 vote
        Zatara Zatara 19 mai 19:15

        @Serge ULESKI
        après on peut parler du francs CFA en tant que magouille....


      • vote
        Serge ULESKI Serge ULESKI 19 mai 19:23

        @Zatara

        Sous Louis XIV vous voulez dire ? C’était sur la sueur et le sang du peuple ; il fut enterré de nuit pour éviter des émeutes.


      • 3 votes
        Zatara Zatara 19 mai 19:26

        @Serge ULESKI
        Sous Louis XIV vous voulez dire ? C’était sur la sueur et le sang du peuple ; il fut enterré de nuit pour éviter des émeutes.

        vous oubliez de préciser  : C’était la sueur et le sang du peuple africain  smiley


      • vote
        Serge ULESKI Serge ULESKI 19 mai 19:39

        @Zatara

        Si vous êtes seulement capable d’entendre, de comprendre et d’accepter les discours qui flattent votre orgueil et vos opinions... alors vous passerez à côté de l’essentiel. Si on ne doit se priver de l’intelligence de personne, pareillement on ne doit pas ignorer les critiques acerbes et parfois injustes qui nous sont adressées.

        Mon billet fait le partage d’un discours qui n’est pas facile à entendre pour nous qui n’avons pas connu la discrimination, le racisme et qui n’avons pas à "gérer" un appartenance culturelle multiple (double ou triple si l’on rajoute la religion : "français algérien musulman" par exemple) dans un contexte européen dans lequel les athées, chrétiens, protestants et juifs sont majoritairement majoritaires. Pour ne rien dire de l’humiliation de la colonisation et l’échec des indépendances et une représentation de l’Afrique et du Maghreb rarement flatteuses.

        Collez-vous-y et vous verrez comment vous en sortirez.

        Sans compassion pas de compréhension ! Pas de compréhension pas d’espoir de réconciliation.

        Mon billet a été posté pour que l’on parvienne commentaire après commentaire à déchiffrer, comprendre et accepter finalement les discours qui nous sont "jetés" à la figure avec une injustice et une violence rares.


      • 3 votes
        Zatara Zatara 19 mai 20:25

        @Serge ULESKI
        Si vous êtes seulement capable d’entendre, de comprendre et d’accepter les discours qui flattent votre orgueil et vos opinions... alors vous passerez à côté de l’essentiel.

        Si je n’avais pas cette capacité là, je n’aurai même pas, ne serait-ce que cliqué sur votre article, et encore moins regarder les vidéos (j’en suis à la deuxième, préparez vous). Je ne vais pas m’envoyer des fleurs, mais ceux qui me connaissent sur ce site (et qui connaissent plus ou moins ma façon de penser) sauront reconnaitre que ma curiosité l’emporte toujours sur toute autre considération.

        Si on ne doit se priver de l’intelligence de personne, pareillement on ne doit pas ignorer les critiques acerbes et parfois injustes qui nous sont adressées.

        Tout à fait, du moment qu’elles sont justifiées et argumentées... Et en l’occurrence, en tant que français (et blanc, puisqu’on en est à ce niveau d’abrutissement) je ne dois rien à ces gens. S’il déteste autant la France, qu’ils retournent dans le pays sacré de leurs aïeuls prêcher la bonne parole (positive et juste, si tant est qu’ils en soient encore capable, ce dont je doute vu le degré de frustration, voir l’hystérisme de certains cf 16:40 dans la deuxième vidéo, c’est juste.... pathologique)

        Mon billet fait le partage d’un discours qui n’est pas facile à entendre pour nous qui n’avons pas connu la discrimination, le racisme et qui n’avons pas à "gérer" un appartenance culturelle multiple (double ou triple si l’on rajoute la religion : "français algérien musulman" par exemple) dans un contexte européen dans lequel les athées, chrétiens, protestants et juifs sont majoritairement majoritaires. Pour ne rien dire de l’humiliation de la colonisation et l’échec des indépendances et une représentation de l’Afrique et du Maghreb rarement flatteuses.

        Collez-vous-y et vous verrez comment vous en sortirez.

        nous ? il serait bon de définir ce "nous"... si vous vous définissez comme blanc, alors vous êtes bien plus bête que ce que je m’imaginais.

        Du reste, j’ai des origines moi aussi, que je porte à travers mon nom de famille, qui m’autoriserait, si je suis la même logique des plus crapuleuse, à demander des réparations à la Russie et à l’Allemagne. Que savez vous de mon histoire ? est ce que je suis devenu raciste parce que, dans mon parcours, je me suis fait défoncer la tête à 2 reprises par des groupes de maghrébins ?

        Ce "nous" n’existe que dans votre tête, c’est le reflet de l’image que ces pauvres bougres ont défini comme étant un ennemi, d’une part, et que l’on a patiemment imbriqué dans votre tête par un travail de sape cherchant à substituer ce sentiment de culpabilité propre à des siècles de catholicisme par une toute nouvelle idéologie variée de la repentance. Libre à vous d’expier, si tel est votre bon plaisir, mais je n’ai rien à me faire pardonner concernant ces prêcheurs de haines.

        Mais ne dites pas que je ne les écoute pas, je pense avoir suffisamment détailler mon point de vue sur l’intérêt de certains d’entre eux.

        Sans compassion pas de compréhension ! Pas de compréhension pas d’espoir de réconciliation.

        Et ça ne marche donc que dans un sens, merci Monseigneur Uleski

        Mon billet a été posté pour que l’on parvienne commentaire après commentaire à déchiffrer, comprendre et accepter finalement les discours qui nous sont "jetés" à la figure avec une injustice et une violence rares.

        Ce que je m’efforce précisément de faire en dépassent les clichés habituels. Mais la compassion ne m’empêchera pas de voir toute la déraison, voir la crapulerie politicienne sous-jacente pour certains d’entre eux. Encore une fois, si la compassion est votre but, ne vous plaignez pas.


      • vote
        Serge ULESKI Serge ULESKI 19 mai 20:25

        @Zatara

        Ignorance contre ignorance....

        depuis les indépendances, jamais l’Occident n’a toléré plus de trois ans un chef d’Etat ou un opposant africain non corruptible.
        Je vois que vous ne connaissez pas l’histoire des assassinats politiques en Afrique.


      • 1 vote
        Zatara Zatara 19 mai 20:27

        @Serge ULESKI
        .... ou alors ayez la politesse d’avoir a minima autant de compassion pour moi et mes remarques smiley


      • 2 votes
        Zatara Zatara 19 mai 20:37

        @Serge ULESKI
        Je vois que vous ne connaissez pas l’histoire des assassinats politiques en Afrique.

        Je vois que votre compassion est surtout centré sur quelques présidents, et pas sur les populations (quelques millions ici et là, oh et encore ici)....

        allez, pour ces présidents : https://www.youtube.com/watch?v=23M8WT_PS7E


      • 1 vote
        Qiroreur Qiroreur 19 mai 20:45

        @Serge ULESKI
        Vous avez raison sur l’attitude des gouvernements occidentaux quant aux leaders africains (Sankara, Lumumba, Khadafi et bien d’autres) mais le français moyen n’a pas de prise là-dessus et puis surtout quel est le rapport avec ces personnes qui sont françaises ? Elles sont françaises ou africaines ? Au bout de combien de générations elles arrêteront d’être africaines, arabes (en réalité maghrébines) ? Et comment réconcilie-t-on des personnes qui se définissent comme "musulmans de France", expression qui traduit clairement que leur appartenance religieuse supplante leur nationalité (apparemment infamante) avec des français tout court ? Faire un pas vers l’autre c’est une chose, mais comment tendre la main à des gens qui s’auto-définissent comme étant appartenant à une autre nation (l’Islam en l’occurrence) ?


      • 1 vote
        Zatara Zatara 19 mai 16:25

        à 57:40

        blablablabla

        On voit bien que sans l’épouvantail MLP, ces gens là (communautarisme light politiquement correct de souche ricaine/antiracisme à l’excès) sont incapables de développer une quelconque réflexions de fond....
        Ce qui reste intéressant, cependant, c’est la dialectique déployé autour du phénomène Macron. Par moment en effet, on dirait presque que Macron serait le visage light de MLP... oui, c’est profond...


        • 2 votes
          Zatara Zatara 19 mai 18:04

          @Zatara

          à 1:05:30

          passage intéressant mais court avec Héla Yousfi...

          parallèle France/Tunisie ; marketing politique actuel ; confiscation des mouvements pop ; décolonisation de la gauche française (très intéressant concept, mais faudra gratter ailleurs pour du rab) , décolonisation de la politique national (pareille, à gratter)


        • 2 votes
          Zatara Zatara 19 mai 18:18

          @Zatara
          à 1:30:15

          Fabuleux (oui fabuleux) exemple de la transposition du discours victimaire d’une communauté (enfin la version représentative comme ils disent) vers une autre.

          La compétition victimaire n’en ait qu’à ses débuts, Dieudo avait 10 ans d’avance sur son apogée prochaine


        • 2 votes
          Zatara Zatara 19 mai 18:26

          @Zatara

          à 1:34:10

          Poutou et Besancenot comme "leur" référence actuel idéologique .........ébé


        • vote
          Serge ULESKI Serge ULESKI 19 mai 19:26

          @Zatara

          Je n’ai pas posté ce billet pour lire des "ces gens-là sont incapables de..."


        • 2 votes
          Qiroreur Qiroreur 19 mai 19:32

          @Zatara
          T’as bien du courage de t’être cogné quasiment la première vidéo en entier. J’ai juste picoré et ça m’a suffit. Par contre je trouve intéressant de publier ces interventions de gens du quotidien, ça permet de prendre le pouls d’une population qui s’exprime peu (ceux qu’on entend surtout étant les prétendus représentants genre Rokhaya Diallo). Ce que je retiens aussi c’est des interventions lucides sur l’arnaque Macron... Pour le reste (de ce que j’ai entendu) ça fait froid dans le dos. Je ne pense pas que le français moyen réalise l’ampleur de la fracture identitaire, en tout certainement pas les gens de Paris et grandes métropoles, ainsi que la France de l’ouest peu confrontée à cette situation de tension latente des territoires où les populations se regardent de plus en plus en chien de faïence. Les gens à la campagne réalisent beaucoup mieux parce que les villes moyennes avoisinantes sont touchées... on en parle pas dans les médias mais la presse régionale relate les faits divers et puis les gens ne sont pas aveugles non plus.


        • 2 votes
          Zatara Zatara 19 mai 19:37

          @Serge ULESKI
          z’auriez préféré que je les décrive par leur couleur de peau, comme dans vos 2 vidéos ? (vous faites pas trop mal aux neurones)... Quand j’utilise "ces gens là" il n’y que vous pour y voir une façon raciste de les qualifier.... Vous savez à qui vous me faites penser Serge, comme beaucoup de petits blancs pommés qui sont bien les seuls à n’avoir aucun référentiel de peau, vous êtes le moine dans "Le nom de la rose" qui s’auto-flagelle dans sa chambre le soir parce qu’il a été trèèèès trèès vilain...


        • 2 votes
          Zatara Zatara 19 mai 19:48

          @Qiroreur
          Par contre je trouve intéressant de publier ces interventions de gens du quotidien, ça permet de prendre le pouls d’une population qui s’exprime peu (ceux qu’on entend surtout étant les prétendus représentants genre Rokhaya Diallo).

          C’est exactement pour cette raison que je m’y suis intéressé. Et une fois passé le tout au filtrage pour enlever tous les moisissures pseudo anti raciste mais bel et bien raciste, il y a certaine réflexions tout à fait semblable à ce qu’on peut lire sur ago par ex. mais aussi des réflexions et des points de vue supplémentaires intéressants ça et là...

          Ce que je retiens aussi c’est des interventions lucides sur l’arnaque Macron...

          C’est vrai même si elles sont au nombre de 2 (peut être 3) sur la douzaine dédié à Macron....

          Pour le reste (de ce que j’ai entendu) ça fait froid dans le dos. Je ne pense pas que le français moyen réalise l’ampleur de la fracture identitaire, en tout certainement pas les gens de Paris et grandes métropoles, ainsi que la France de l’ouest peu confrontée à cette situation de tension latente des territoires où les populations se regardent de plus en plus en chien de faïence.

          Je pense que seuls les flics et certains politiques et autres représentants de l’état de haut rangs ont une vue de l’ensemble.....mais autant il y a de quoi flippé au niveau des discours de certains qui se lâchent (encore une fois grâce à la carte magic anti raciste), autant dans la réalité, c’est encore parfaitement sous contrôle. C’est lorsque le vote communautaire musulman sera parfaitement organisé (avec ses têtes d’affiches) et effectif (cad tous votant) que ça pourrait aller très loin....


        • 2 votes
          Zatara Zatara 19 mai 21:03

          @Serge ULESKI
          Je n’ai pas posté ce billet pour lire des "ces gens-là sont incapables de..."

          du reste, il y a toutes les couleurs de peau dans la salle.... comprenez donc comme votre réflexion est juste hors de propos


        • 2 votes
          Zatara Zatara 19 mai 21:11

          @Qiroreur
          d’un autre côté, il faut bien comprendre un truc (certes évident) : une partie de ces gens (les vilains petits moutons smiley ) sont aussi terrorisé par les résultats obtenus par le diable sur terre (ou vu et perçu comme tel)... Il faut donc comprendre aussi leurs détresses légitimes face à ce qu’il considère comme une épuration ethnique à l’africaine (machetes, attention à l’intérieur c’est une véritable boucherie)sur commande des urnes dans un pur fantasme entretenu par certains de leurs pseudo bergers idéologiques...


        • 2 votes
          Qiroreur Qiroreur 19 mai 17:57

          Contrairement à ce qu’affirme Marwan Muhammad (celui qui rêve d’une France musulmane à voix haute... ça devrait en faire réfléchir certains), une fille/femme voilée pose clairement la question du vivre-ensemble que ce soit à l’école ou dans le milieu professionnel quel qu’il soit. Cet individu malhonnête fait semblant de ne pas remarquer qu’il n’y a que cette religion qui impose ses règles à tous. Il n’y a donc que cette religion qui est rejetée parce que trop visible, trop revendicative et agressive. Cette partie de la France ne comprend pas cette évidence, ou dans le cas de Marwan Muhammad, fait semblant de ne pas comprendre pour se maintenir dans la position confortable d’éternelle minorité victime de la "France". D’ailleurs le terme "France" employé en permanence ici est une hypocrisie assez habituelle chez ces gens (même Boutelja est plus honnête que ce serpent de Muhammad) pour ne pas désigner le blanc, le français dit de souche.

          Quand on entend "France Afrique", des "nous", des considérations sur la Palestine, les pays maghrébins... on réalise qu’une partie de ces gens ne se sentent pas français mais autre chose. Prenons acte de cette réalité au lieu de se voiler (sans jeu de mot) la face. 
          Quand on entend toute cette haine, cette mauvaise foi, ces mensonges et ces accusations on se dit que ce ne sera jamais possible de vivre en paix avec une partie de ces gens. C’est triste mais c’est ainsi. 
          J’ai pas tout écouté mais à en entendre certains le souchien serait raciste par défaut, des femmes musulmanes seraient agressées à longueur de journée... C’est assez inquiétant et franchement consternant. 

          Au fait Serge, tu poses beaucoup de bonnes questions mais n’y réponds pas (si ce n’est que la réconciliation te semble impossible). Quels enseignements tires-tu de toutes ces interventions si ce n’est que deux populations au sein de la France ne se comprennent pas réciproquement ? Comment penses-tu qu’on pourrait y remédier, si tant est que ce soit possible.

          Autre chose, je ne comprends pas cette phrase : "c’est là encore une autre-réalité sociale qui est ignorée par ceux qui, comme un fait exprès, dénoncent à juste titre, une autre ignorance : celle d’une France de l’immigration et de la colonisation victime de discriminations et de relégation"

          Qu’entends-tu par "colonisation" ? Parles-tu de la colonisation dans le sens "immigration de peuplement" que subit les français de souche ? Si non, je ne comprends pas ce que viens faire la colonisation ici. Les français ont été virés d’Algérie du jour au lendemain et à part l’argent qu’apporte les retraités français au Maroc (plutôt sympa comme colonisation), celle-ci n’existe plus depuis 1962. 
          Effectivement une partie des français ne comprennent pas les réalités des conditions de vie des immigrés, mais demeure la question : pourquoi rester si c’est si horrible que ça ? Seraient-ils masochistes ?


          • vote
            Zatara Zatara 19 mai 21:41

            @Qiroreur
            C’est vrai que Marwan est très très bon dans la com, le bonhomme est cortiqué.


          • vote
            Zatara Zatara 19 mai 21:45

            @Qiroreur
            les analyses sur Macron de la deuxième vidéo (après le deuxième tour) sont beaucoup plus intéressante....


          • 2 votes
            Zatara Zatara 19 mai 22:09

            la deuxième vidéo est bien plus intéressante en définitive....


            • 1 vote
              Zatara Zatara 20 mai 17:28

              Cher Monseigneur Uleski,

              je vous renvoi à cet excellent article paru juste avant le votre, où vous et votre clique de masochiste (le fameux "nous"), et autre prêcheur de haine, seront se reconnaitre, même ceux doté de la plus puissante mauvaise foi...

              Bien à vous, en espérant que votre cerveau puisse vous permettre de changer de point de vue, même à votre âge....


              • vote
                Serge ULESKI Serge ULESKI 20 mai 19:18
                Paroles d’honneur - QG décolonial : rebonds

                 

                 Après la publication du billet Les Présidentielles 2017 au "QG Décolonial"  : paroles de militants des quartiers populaires sur Agoravox, un complément d’argumentation s’est très vite imposé : http://litteratureetecriture.20minutes-blogs.fr/archive/2017/05/20/paroles-d-honneur-qg-decolonial-rebonds-936708.html

                

                Ajouter une réaction

                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                FAIRE UN DON







Palmarès