• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Djam

sur Confessions de Jean-Jacques Goldman


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Djam Djam 25 août 2019 10:50

Ah ouiiiiii, il fallait bien 7 vidéos pour nous "offrir" la parole, le témoignage que dis-je !, de ce petit chanteur de variettes devenu richissime (tant mieux pour lui d’ailleurs) parce qu’il a en effet, le sens du "marketing" et du business.... beaucoup plus que de génie créateur musical.

D’aucuns affirment, sans rire, qu’il est (comme l’inénarrable Gainsbourg) un "génie de la mélodie"... oui, oui, y’en a des qui osent cette formule. Hormis faire chavirer les pépettes ados de banlieue ou des quartiers chics, Goldman pond en effet de la purée musicale, parfois sirop, parfois marc de café. Côté écriture musicale, on repassera quand même.

Quant aux paroles... misère,quelle indigence !!!!

Bon, c’est vrai, je reconnais que j’ai été biberonné aux textes de haute qualité : Brel, Brassens, Léo Ferré, Barbara pour le côté plus romantico-mélancolique, Jean Guidoni (années 90) pour une poignée de textes cousus serrés et pointus et quelques autres. Mais autant je pense que les chansons d’un Aznavour resteront encore longtemps dans les têtes, autant celles de Goldi se dissiperont vite... à part quelques unes qui font chialer les mateuse de télé (ex : "elle met du vieux pain sur son balcon...")

Quant au contenu de cet entretien, on se pince... là, on dévale la profondeur des trous noir...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès