• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


Commentaire de Norman Bates

sur Confessions de Jean-Jacques Goldman


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Norman Bates Norman Bates 25 août 2019 12:44

@Conférençovore

Je pense que tu es sous la vérité lorsque tu dresses le portrait d’un "artisan"...c’est plutôt un industriel, un chanteur devenu aphone mais un pondeur compulsif pour d’autres...
C’est astucieux : tu fais ta popote, parfois tu passes la tête dans le studio d’enregistrement pour t’assurer que la soupe est bien accommodée, mais tu t’économises l’épuisant Barnum promotionnel et le stress des tournées...
Niveau royalties il ne peut guère se plaindre d’une diffusion en catimini de ses "œuvres", une heure de radio musicale sans un Goldman c’est rare comme une interview de Schiappa sans un mec qui bousille sa télé pour cesser la souffrance...
Bon, il alimente en priorité des jeunes espoirs de la profession, comme Smet ou Dion, pour ne citer que ces deux emblématiques exemples des heures les plus sombres de la santé auditive...sans parler des dégâts collatéraux gastriques...
C’est moins un fournisseur soigneux attaché à la qualité qu’un incontinent textuel qui nourrit les gosiers d’interprètes en batterie...
Des textes au low cost pour un holocauste des tympans dont personne ne parle puisque plus personne n’entend, cela dépasse l’entendement...il ne reste plus qu’à baisser pavillon...
Son job de videur-physionomiste du clan des "enfoirés" n’a heureusement pas tari son inspiration...
Quant à la voix...les goûts et les douleurs...ce n’est pas un Christophe Maé dont les vocalises attaquent directement le système nerveux, mais c’est aux antipodes de la voix rageuse et habitée d’un Balavoine qui avait fait de ses cordes vocales atypiques un instrument...
Dans le milieu du show-biz c’est probablement pas la pire crapule, juste un industriel lambda qui a su se faire mousser jusqu’à devenir une icône, semble t-il adorée par les gens, qui s’inscrit parfaitement dans le panorama de l’époque où le manque de relief et d’aspérités est une qualité hautement louée...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès